La teigne : bien la soigner mais ne pas s’affoler
La teigne ! le diagnostic tombe comme u couperet. Mon compagnon a la Teigne ! Un caractère d’infamie s’attache à cette maladie, de même que pour la gale.
Il s’agit effectivement d’une maladie infectieuse, qui peut se passer à l’homme ; Mais sans gravité, et avec de bonnes chances de guérison.
La teigne est une mycose, donc une maladie due au développement de filaments de champignons sur la peau : Mycrosporum Canis et Trichophyton Mentagrophytes, qui peuvent infester l’homme, le chat et le chien.
Chez l’homme, qui a peu de poils, le champignon se développe au détriment de la kératine de la peau. Celle-ci est attaquée en profondeur, et le malade ressentent des démangeaisons au niveau de petites plaques rosâtres de forme arrondie (essentiellement au niveau du cou, du torse, sur les bras…).
Chez nos compagnons, le champignon s’attaque plutôt au pelage, en digérant les poils sur place : la peau est peu atteinte, des zones dépilées de formes arrondies sont visibles de manières éparse, sans démangeaisons associées.
Certaines teignes sont parfois surinfectées et croûteuses ; Le traitement sera alors plus compliqué.
Votre vétérinaire dispose de trois moyens pour déceler la maladie :
- le passage de votre compagnon sous lampe UV, dans l’obscurité. Certains agents de la teigne sont fluorescents, et ils apparaissent vers fluo sous les UV. Mais ce test n’est pas absolu.
- L’observation de poils au microscope. On y voit l’entrelacs de filaments mycéliens autour des poils… si le prélèvement a été fait au bon endroit.
- La mise en culture de prélèvements, qui dure plusieurs jours, permet généralement d’identifier le type de champignon.
Un quatrième moyen de diagnostic… est le propriétaire lui-même, qui montre au vétérinaire ces jolies taches roses. Proviennent-elles de la piscine, ou du petit minou ?

Le traitement de la teigne, est assez simple, mais toujours long. Il est généralement associé au traitement général de trois semaines, sous forme de comprimés, et un traitement local avec un spray ou des bains fongicides.
Comme la contagiosité est importante, il est indiqué de traiter tous les animaux de la maison, tout en surveillant sur les maîtres l’éventuelle apparition de plaques prurigineuses (délai d’apparition : au moins dix jours).
Dans tous les cas, inutile de s’affoler. Le traitement n’est pas onéreux, et il “ blanchit” l’animal, évitant ainsi les rechutes.